Archive pour mars, 2008

Pin

Usage interne :

* rhume

* bronchite

* trachéite

* pneumonie

* asthme

* tuberculose

* grippe

* cholécystite

* lithiase biliaire

 

Usage externe :

* affections pulmonaires

* grippe

* sinusite

* rhumatisme

* goutte

* sciatique

* douleurs musculaires

* arthrose

 

Publié dans:Huiles essentielles 1 - Produits |on 29 mars, 2008 |Commentaires fermés

Romarin

Usage interne :

* hépatisme

* cholécystite

* cirrhose

* lithiase biliaire

* digestion difficile

* asthénie

* perte de mémoire

* hypotension

* chlorose

* asthme

* migraine

* épilepsie

* séquelles de paralysie

* vertiges

* infection intestinal colite

* diarrhée

 

Usage externe :

* fatigue générale

* cellulite

* rétention d’eau

* problèmes du foie (en massage ventral)

 

Publié dans:Huiles essentielles 1 - Produits |on 29 mars, 2008 |Commentaires fermés

Sauge

Usage interne :

* ménopause (bouffée de chaleur, etc)

* troubles menstruels et ovariens

* pertes blanches

* stérilité

* infections gynécologiques

* neurasthénie

* digestion lente

* sueurs nocturnes et profuses des mains et des aisselles

 

Usage externe :

* troubles ovariens (massage ventral)

Publié dans:Huiles essentielles 1 - Produits |on 29 mars, 2008 |Commentaires fermés

Térébenthine

Usage externe :

* rhumatisme

* goutte

* névralgie

* sciatique

* affections pulmonaires

 

Publié dans:Huiles essentielles 1 - Produits |on 29 mars, 2008 |Commentaires fermés

Thym rouge

Usage interne :

* grippe

* rhume de cerveau

* courbatures

* frissons

* angine

* maladies infectieuses

* asthénie physique et psychique

* hypotension

* toux

* coqueluche

* emphysème

* bronchite

* asthme

* infections intestinales et urinaires

* parasites intestinaux

 

Usage externe

* baume antidouleur

* dermatose

 

Publié dans:Huiles essentielles 1 - Produits |on 29 mars, 2008 |Commentaires fermés

Ylang-Ylang

Usage interne :

* impuissance masculine

* frigidité chez la femme

* effet tonique chez les personnes âgées

 

Usage externe :

* favorise la repousse des cheveux

* régule la production de sébum

 

lafontaine.bmp

Publié dans:Huiles essentielles 1 - Produits |on 29 mars, 2008 |Commentaires fermés

Cellulite

cellulite1.jpg

 

Le mot « cellulite » est le terme commun pour décrire l’aspect inesthétique en « peau d’orange » ou « capitonné » de la peau. La cellulite, est typiquement féminine, elle touche 90% des femmes. Mince ou ronde, la cellulite n’épargne aucune femme. Elle est le résultat d’un stockage de graisse sous-cutanée accompagnéd’une rétention d’eau et d’un vieillissement du tissu conjonctif.

 

Les causes

L’apparition de la cellulite est directement en relation avec les déséquilibres hormonaux féminins qui contrôlent les circulations sanguine et lymphatique, le stockage graisseux ainsi que la structure du tissu conjonctif. De ce fait, la cellulite se constitue principalement durant les étapes de la vie féminine telles que la puberté, la grossesse, la ménopause ou pré-ménopause, les cycles menstruels et les premiers mois de la prise de contracptifs oraux.

La cellulite s’installe à la suite de changements physiologiques. Il est évident qu’une mauvaise nutrition et un mode de vie sédentaire sont des facteurs qui peuvent aggraver l’aspect de la cellulite et accélérer son évolution. Le stress joue un rôle  important, il influence le système nerveux et digestif. Tous ces facteurs favorisentun retard d’élimination qui engendre la formation de tissus fibreux et entraîne des ralentissements et des blocages de la circulation sanguine. Cette déficience circulatoire accentue la rétention des déchets.

 

Comment reconnaître la cellulite ?

cellulite2.jpg

1. Le test du pincement est une façon simple de constater sa présence : saisir la peau de la partie latérale de la cuisse entre le pouce et l’index pour faire apparaître le phénomène de « peau d’orange ». Ce teste  peut aussi être reproduit sur d’autres régiions du corps, principalement les zones fessières et l’abdomen.

 

2. Classification :

* Phase 0 : Absence de  »peau d’orange » à la palpation et au visuel.

* Phase 1 : Absence de l’aspect « peau d’orange » quand la personne est debout ou couchée mais le test de pincement révèle une « peau d’orange ».

* Phase 2 : L’aspect « peau d’orange » apparaît soudainement quand la personne est debout mais n’apparaît pas si elle est couchée.

* Phase 3 : L’aspect « peau d’orange » apparaît automatiquement quand la personne est debout ou couchée.

 

Conseils

*activité physique

* alimentation équilibrée

* boire beaucoup d’eau

* phytothérapie adaptée aux besoins détente

* bain d’algues à la maison

* suivi hebdomadaire avec son thérapeute

Publié dans:Cellulite |on 28 mars, 2008 |Pas de commentaires »

Hanche

hanche.jpg

 

Qu’est-ce qui peut entraîner le douleurs à la hanche ?

 

Les pieds et les genoux sont à la base de la position debout. Donc, un déséquilibre de ces segments peut entraîner un désaxement de la chaîne musculaire et ainsi provoquer une douleur à la hanche.

Des tensions musculaires importantes au niveau du bassin et des membres inférieurs peuvent causer une modification de l’angle du bassin et ainsi entraîner des inconforts de la hanche.

À la suite d’un traumatisme, d’une chute ou d’un accident quelconque, nous pouvons retrouver des troubles fonctioinnels de l’articulation (claudication, douleur, perte de mobilité, etc.)

L’arthrose et/ou l’ostéoporose peuvent entraîner une dégénérescence articulaire créant ainsi des périodes de douleur.

Certaines maladies reconnues comme l’arthrite et la fibrosite causent des crises inflammatoires passagères. Ces crises sont facilement reconnaissables par de la douleur aux hanches, rougeur et chaleur  locales.

Douleurs référées : il est important de ne pas négliger la région du lombaire car elle est souvent l’origine des douleurs à la hanche.

Un surplus de poids provoque une tension anormale sur l’articulation qui elle supporte les 2/3 du poids du corps et ainsi provoque une inclinaison du bassin. À long terme, cette déviation peut entraîner une dégénérescence de l’articulation (arthrose).

 

Conseils à la maison

* Application d’un rubéfiant matin et soir (selon les recommandations du thérapeute).

* Évitez toute activité sportive.

* Application de chaleur ou de glace (selon les recommandations du thérapeute)

* Limitez les déplacements.

 

De façon générale, pour les douleurs à la hanche, il faut éviter toute station prolongée debout et toute activité sportive. Pour une meilleure récupération, bien suivre les recommandations de votre thérapeute.

 

Informations provenants d’un dépliant de :

logomonreseauplushorizontal.jpg  

    

En consultation, ce dépliant pourra vous être remis au besoin ainsi que la feuille d’excercices appropriée.

Publié dans:Douleur à la hanche |on 28 mars, 2008 |Commentaires fermés

Genou

genou.jpg

 

Différents types de lésions du genou

Lésions de type musculaire ou tendineux

Ces blessures sont reliées à la pratique d’une activité irrégulière, ou impliquant beaucoup de sauts. De plus, les lacunes au niveau de l’échauffement musculaire causent bien des maux de genou. Le surplus de poids et la sédentarité sont des facteurs à risque dans le développement des lésions musculaires au niveau du genou.Aussi, des blessures situées à d’autres articulations peuvent avoir un impact sur le genou.

 

Lésions au niveau ligamentaire

Nous connaissons tous l’entorse, une blessure ligamentaire. Cette blessure fait souvent suite à une  lésion se produisant en pratiquant un sport de contact, où un impact touche le genou.

 

Lésions méniscales

Ce type de blessure survient suite à un événement soudain tel qu’une chute dans un escalier, sur une glace vive ou suite à un travail répété en position accroupie (ou à genou).

 

Lésions en rapport à une dégénérescence osseuse ou cartilagineuse

Il peut s’agir :

* d’arthrose (implique poussées inflammatoires)

* de chondromalacie (inflammation du tendon et du cartilage)

* des suites d’une blessure

 

Conseils à la maison

* Application locale de glace à raison d’une application d’une durée de 10 à 15 minutes, et ce, à toutes les heures, pour les premières 48 heures. Ensuite, passer à la thérapie par la chaleur.

* Application locale de compresses d’eau chaude additionnée de sel,  pendant 15 minutes, 2 à 3 fois par jour.

* Application de rubéfiant matin et soir, ainsi qu’avant et après toute activité de nature sportive.

* Éviter toute activité sportive, y compris la marche. Le cas échéant, se porter sur une canne ou des béquilles pour une période de jours déterminée selon la douleur.

* Le port d’un bandage élastique ou d’un support orthopédique à genou est à conseiller lors de toute activité requérant la marche, la station debout prolongée ou activité de nature sportive.

* Éviter toute activité sportive impliquant des sauts.

 

Informations provenants d’un dépliant de :

logomonreseauplushorizontal.jpg     

    

En consultation, ce dépliant pourra vous être remis au besoin ainsi que la feuille d’excercices appropriée.

Publié dans:Lésion au genou |on 28 mars, 2008 |Commentaires fermés

Lombalgie et sciatalgie

lombalgieetsciatalgie.jpg

 

La lombalgie veut dire « douleur lombaire » . On entend par région lombaire, la partie basse du dos qui s’étend entre la 12ème vertèbre dorsale et le sacrum.

 

Qu’est-ce qui peut causer la lombalgie ?

* Un plan de travail mal adapté ou alors un travail qui demande des mouvements répétitifs en manipulant ou non des charges.

* Une fatigue musculaire ou un manque d’activité physique qui donne lieu à une atrophie de la musculature dorsale, lombaire et abdominale. La crise de douleur sera ressentie souvent suite à un effort inhabituel.

* Une surcharge pondérale (excès de poids) qui demande à la région lombaire trop d’efforts pour maintenir la colonne vertébrale dans toute son intégrité.

* Une compression du  nerf sciatique, qui ocasionne une douleur lombaire qui peut être accompagnée ou non d’une douleur descendant d’un côté de la cuisse, au genou, au pied.

* Une dégénérescence articulaire, que l’on appelle communément arthorse. Les corps vertébraux se déminéralisent, ce qui cause des crises d’inflammation passagères, mais combien douloureuses.

* Certaines maladies reconnues et la fibromyalgie peuvent entraîner des épisodes de douleur.

* Une déviation de la colonne (hyperlordose ou scoliose) ou alors un problème se trouvant aux articulations inférieures telles que la hanche, le genou, la cheville ou le pied.

 

Les soins à la maison

* Application locale de glace 10-15 minutes, et ce, toutes les …. (dépendemment de chaque cas) pour les premières 48 heures. Ensuite, passer à la thérapie par la chaleur.

* Éviter toute activité sportive, ou sinon, la précéder d’une friction à l’aide de rubéfiant.

* Éviter toute activité sportive impliquant des sauts ou impacts, exemple : « workout », jogging, motoneige.

* Bain d’eau chaude additionnée de sel (1/2 tasse de sel  ou de sel marin).

* Application de rubéfiant matin et soir.

* Éviter les mouvements de flexion-torsion, par exemple, la balayeuse électrique ou le golf.

 

De façon générale, il faut éviter, lors d’une lombalgie, les stations  prolongées dans la même position. Il n’est pas meilleur d’être trop longtemps allongé que trop longtemps debout. Il faut, par exemple, éviter les longs trajets en automobile, ou si possible,  prévoir plusieurs escales.

 

Informations provenants d’un dépliant de :

logomonreseauplushorizontal.jpg

    

En consultation, ce dépliant pourra vous être remis au besoin ainsi que la feuille d’excercices appropriée.

Publié dans:Lombalgie et sciatalgie |on 28 mars, 2008 |Commentaires fermés
1234

------------ Je Suis -----... |
L'ORTHOPHONIE EN ALGERIE |
WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Alimentation et grossesse
| lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76